Cars31

Note: Le film à été vu lors d'une avant-première. Sortie nationale le 2 août.

Battu par une concurrence hi-tech et jeune, le champion Flash McQueen doit se remettre en question. Son titre comme son avenir de voiture de course sont plus que jamais en jeu...

Sans être le produit le plus génial sorti des studios Pixar, "Cars" premier du nom était un récit de quête identitaire fort sympathique, dont les recettes en merchandising ont été plus favorables que ses retours critiques. Et après un second opus universellement descendu, on se demandait si la licence n'allait pas prendre la poussière dans un garage virtuel. Avec l'aplomb et la créativité qu'on leur connait, les artisants californiens de l'image de synthèse bouclent la boucle du circuit avec ce troisième opus, à la fois baroud d'honneur pour son protagoniste et passage de flambeau joliment mené. Subliment ses visuels inspirés par l'Americana et une histoire d'underdog sur la pente du retour, "Cars 3" retrouve les élements si chers à son public d'outre-Atlantique, glorifiant sans fard ses spécificités culturelles et pronant la victoire des gens simples sur les grosses entreprises. L'évolution de ses personnages font écho à cet état d'esprit, avec suffisamment d'humour pour égayer les têtes blondes. Une bonne petite virée en somme.

afficheCars3

En bref: "Cars 3" retrouve ce qui à fait le charme du premier opus pour un final sincère et foncant à cent à l'heure. Humour, émoion et fierté nationale sont au coeur de ce Pixar mineur, mais animé de bonnes intentions.

Note: 13,4/20