MNM1

Note: le film chroniqué à été vu lors d'une avant-première. Sortie nationale prévue en fin d'année.

Choyé par ses parents, le petit Kun s'apprête voit sa vie d'enfant unique chamboulée lorsqu'arrive Miraï, sa petite soeur. Courroucé par l'irruption du nouveau-né qui accapare l'attention et l'amour de ses parents, l'enfant se replie dans le jardin familial, où il voyage à travers le passé et le futur de sa famille...


Cinéaste du sensible, passionné par les rapports faimiliaux et au obsédé par notre rapport au temps, Mamoru Hosoda développe depuis une dizaine d'années une filmographie sous influence mais très personnelle, qui parvient à concilier fans d'animation pure et grand public. Son dernier long en date n'a certes pas la truculence et l'énergie folle du "Garçon et la Bête", mais s'inscrit dans son oeuvre prolifique comme une nouvelle exploration de ses thèmes de prédilection. En résute un film dont la plupart des élements, du character design aux effets de style, ne détonneront pas aux yeux des habitués de son cinéma, mais affichent une recherche toujours plus poussée de son style directorial, où la sobrièté du cadre choisi contraste avec les tendances fantaisistes déployées tout au long du récit. On crie trop souvent que Hosoda est le digne héritier de Miyazak, au point d'oublier qu'il est déjà un auteur à part en tière. Espérons que ce film remette les pendules à l'heure.

afficheMiraiNoMirai

En bref: Certes pas son meilleur film, mais certainement oeuvre de la maturité pour un auteur définitivement à suivre, est du cinéma d'animation intègre et beau, qui mise tout sur le coeur, et dont iil faut accepter la générosité du propos pour en saisir la quintessence. Un joli petit récit familial mâtiné d'un brin de Sf qui ravira sans peine amateurs de japanime, et même les autres.

Note: 14,3/20