ATTLG1

Après une longue absence et de nombreux voyages autour du Monde, la jeune Alice est appelée de nouveau au Pays des Merveilles, cette fois-ci pour aider son ami le Chapelier Fou à le guérir d'un mal qui le ronge. Cet incident va démarrer une suite d'aventures qui vont chambouler l'avenir et le passé du monde féerique...

Sortie il y'a déjà six ans, la mouture d'Alice concotée par maître Burton était amusante sans être mémorable, aussi pouvait-on se poser des questions quant à la validité d'une suite. Il est évident que cette dernière n'existe que pour répondre à des impératifs économiques, la maison à la souris trop contente de fructifier ses franchises pérénnes entre deux opus de Star Wars. Cela dit, cette suite, regardable et ponctuellement amusante, à la mérite d'éviter le piège de la redite. L'univers monté de toutes pièces en CGI est familier, et les séquences bourrées de gimmick fonctionnennt occasionnellement, mais notre héroine évolue positivement, passant du rôle de l'ingénue à celui de femme assumant complétement son indépendance, et selon le niveau de lecture, sa chute dans l'insanité. Et si les ressorts de l'intrigue, à base de voyages dans le temps et moult raisons saugrenues ont de quoi s'envoyer de beaux facepalms, l'ensemble est mené si bien que la crétinerie de l'entreprise nous apparait vite bénigne. C'est bien connu: chez Disney, on cherche plus à plaire au coeur qu'à l'intellect.

afficheAliceThroughTheLookingGlass

En bref: Suite sympathique, pas forcément désirée mais loin d'être indésirable, "Alice: de l'autre côté du miroir" remplit le cahier des charges sans fioritures et assurera aux têtes blondes un joyeux quart d'heure de folie visuelle numérique et de cabotinages intempestifs. Rien de bien nouveau sous le soleil, mais c'est joyeusement crétin et parfois joli.

Note: 13,4/20