JA1

Jeune femme de ménage, Jupiter Jones rêve de changer de vie. Son voeu s'exauce lorsqu'elle fait la rencontre de Caine Wise, chasseur venu de l'espace pour la protéger, et se retrouve embarquée dans une intrigue incroyable aux confins de la galaxie, dont l'enjeu est l'avenir de notre planète...

Si les envolées fantastiques de "Cloud Atlas" vous avaient laissés sur votre faim, la nouvelle expérience concotée par les géniaux Wachowskis risque de vous remuer dans vos fauteuils. Blockbuster de SF aussi délirant que généreux, traversé d'éclairs de brillance et de scènes d'action époustouflantes, "Jupiter Ascending" sort enfin dans nos salles après moult repousées, et mérite le visionnage, pour peu qu'on soit fan de curiosité filmique. Clairement inspirés dans la création d'un nouvel univers et de sa mythologie dense, les auteurs de "Matrix" et "Bound" nous offrent des séquences sorties tout droit des meilleurs numéros de "Métal Hurlant", tout en nous invitant à la contemplation et à des réflexions philosophiques captivantes au détour de dialogues jamais trop pompeux. Et si le film n'est évidemment pas parfait, faute à des coupes de montages pas toujours top et quelques outrances qui pourront agacer certains, l'entreprise est dotée d'une énergie folle et d'un rythme tout bonnement emballants. Avec sa direction artistique extravagante, sa bande-son composée par un Michael Giacchino au meilleur de son registre et des acteurs emballés par le voyage, ce trip à tout simplement de quoi séduire!

50sog1

Etudiante en littérature, Anastasia Steele décroche un entretien avec Christian grey, jeune chef d'entrerpise à la réputation sulfureuse. Au contact de l'homme énigmatique, Ana va découvrir un monde de luxure, mais aussi de secrets troubles...

Décidément, la controverse aura battu son plein de tous les cotés en ce début d'année. Et dans la plupart des cas, il s'agit de buzz contrôlés pour un public en manque évident de tabloids croustillants. Dernier arrivé dans une longue séries d'oeuvres qui pensent devenir le nouvel étendard du genre au coté du "Dernier Tango à Paris" de Bertolucci, l'adaptation du pavé érotique "Fifty Shades Of Grey" débarque dans les salles, avec un succès au box-office assuré automatiquement. Si vous revenez de Mars ou avez vécu aux Seychelles pendant ces dernières années, sachez que ce roman, à ranger dans la case "So Bad It''s Good" (ca craint tellement que ça en devient marrant, NDT) raconte la bluette entre un golden boy et une romantique qui se transforme progressivement en rapports de domination et d'introductions au BDSM. Cette romance (voire même, anti-romance) longue et passablement ennuyeuse est rendue moyennement amusante par quelques scènes à la teneur érotique assez fadasse. Pas grand chose ne distingue ce drame de bien d'autres (pas même de sa réference directe, "Twilight"), à part la présence au générique de quelques martinets et plumes de paon, et la présence encore plus étrange au générique d'un Danny Elfman qui appose sa patte musicale à ce récit faussement sulfureux. Dommage, d'autant plus que les vingt premières minutes du métrage sont assez convaincantes. Pas un bon film, ni même un film très intéressant donc, mais pour qui veut une bonne tranche de rire entre amis...

afficheJupiterAscending

En bref: "Jupiter Ascending" est LE film de SF de ce bien morne début d'année 2015. Explosive, rythmée et intelligent, la nouvelle expérience des visionnaires Wachowskis est une extravagante virée aux quatre coins de l'Espace, bourrée de visuels spectaculaires et garnie d'idées captivantes. Un film "bigger-than-life" aussi ambitieux que positivement réjouissant par instants. A voir!

Note:15,8/20


 

 

 

affiche50ShadesofGrey

En bref: Ne vous laissez pas avoir par la stérile controverse qui accompagne sa promo et ses échos: "Cinquante Nuances de Grey" est aussi inoffensif qu'un téléfilm du samedi soir sur une chaine nationale. Si vous êtes de ceux qui avaient dévoré avidemment l'oeuvre d'origine, et de ceux que cette romance légerement déviante peuvent émouvoir, félicitations, ce "fantasme" filmique est fait pour vous. Dispensable donc, à voir si on est curieux ou si il n'y vraiment rien de mieux à voir pour la Saint-Valentin.

Note: 12,8/20