22 avril 2015

Critique ciné: "Lost River"

Dans un Détroit décrépit, Billy, mère célibataire s'échine à garder son toit et à subvenir aux besoins de ses enfants. L'ainé, Bones, récupère du cuivre dans les bâtiments délabrés afin de se faire de l'argent. Ils vont bientôt trouver un échappataoire à ce qui semble être une route sans issue... Pour sa première réalisation, le bellatre Ryan Gosling n'a pas choisi la facilité, grand bien lui fasse. A la fois récit moderne désenchanté et exercice de style aux penchants auteristes, son métrage au casting alléchant est une oeuvre... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 avril 2015

Critique ciné: "Shaun le Mouton: Le Film"

Dans une petite ferme anglaise, Shaun le mouton et ses congénères sont épuisés par le train-train quotidien. Las de devoir répter en boucle les mêmes taches, ils charchent à avoir un peu de vacances. Mais lorsque Shaun trouve le moyen de passer les corvées en jouant un tour à son fermier, les choses prennent une tournure dramatique. Voila les animaux partis en escapade dans la ville, à la recherche de leur maître... Merveilleux quart d'heure pour les enfants et moment d'évasion idéal pour les adultes, la dernière perle des studios... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 12:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 avril 2015

Critique ciné: "Pouruqoi j'ai pas mangé mon père"

Au coeur des ages farouches, Edouard, simien rejeté par sa communauté, s'adonne à de multiples découvertes qui vont chambouler la vie de ses congenères. Lorsqu'il apprend qu'il est le fils caché du souverain de la tribu, les choses s'enveniment... Dans le genre délire préhistorique presque plus barré que ceux de "L'Age de Glace" ou "RRRrrrr!", voici venir la première réalisation de Jamel Debbouze, petit délire animé qui voit large. Et pour un premier film, surtout concu majoritairement en motion capture, c'est plutôt pas mal. Ce... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 17:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 avril 2015

Critique ciné: "Fast & Furious 7"

La bande de Dom et Brian pensait enfin se la couler douce, mais elle va devoir faire face à une nouvelle menace: Deckard Shaw, ancien des black ops britanniques, bien décidé à venger la mort de son frère décedé. La guerre est lancée...Il y'a des fois où on se demande à quoi faire bon du spirituel et du poétique quand c'est le vulgaire et le bruyant qui rameute en masse. Le fait qu'une franchise comme "Fast and Furious" continue d'exister et surtout, de prospérer après quinze ans d'existence, semble prouver que flatter les bas... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 08:13 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 avril 2015

Critique ciné: "Big Eyes"

A la fin des années 50, à l'aube de l'explosion de l'art commercial, Walter Keane à connu la gloire et la fortune avec une série de tableaux dépeignant des enfants aux yeux anormalement larges. Seul hic: le vrai artiste derrière les tableaux n'est nul autre que son épouse, Margaret... Depuis dix ans, Tim Burton n'est pas vraiment en odeur de sainteté dans la sphère cinématographique. C'est toujours triste de voir un auteur doué se fait canarder à bout portant par les cinéphages et critiques qui l'avaient un temps porté aux nues. Et... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 13:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 mars 2015

Critique ciné: "The Voices" + "Night Run"

Résident de Milton, petite ville tranquille, Jerry travaille dans une usine de baignoires. Ce célibataire de trente ans, charmant, poli et beau gosse, vit une vie à peu près normale. Une fois chez lui, il discute avec ses animaux de compagnie...Que faire lorsque vos animaux de compagnie vous font tourner en bourrique et que votre rencard se transforme en massacre? C'est ce sujet hautement barré et malsain qu'à choisi l'auteure de bd et réalisatrice Marjane Satrapi pour son nouveau métrage en langue anglaise, "The Voices", qui... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 18:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 mars 2015

Critique ciné: "Lazarus Effect"

Partis pour découvrir un moyen de stabiliser les patients comateux durant des opérations délicates, une petite équipe de scientifiques parviennent à créer un sérum pouvant rendre la vie aux entités décédées. L'expérience va prendre une tournure délicate lorsque le prochain cobaye ne sera autre qu'un de leurs membres...Le genre horrifique est trop souvent phagocyté par des impératifs antédiluviens, imposés par des moguls ne voyant pas plus loin que le bout de la lorgnette; ce qui étouffe le potentiel de bon nombre de pitchs pourtant... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 13:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 mars 2015

Critiqu ciné: "Papa ou Maman" + "Chappie"

Les Leroy paraissent heureux en surface. Couple modèle avec trois enfants et une situation professionnelle avantageuse. Seulement les Leroy sont en instance de divorce. Lorsqu'une promotion idéale leur tombe dessus, ils vont faire tout ce qui est en leur pouvoir pour ne pas avoir la garde de leurs marmots...La comédie est, par essence, un genre qui interroge les moeurs de l'époque qu'elle scrute. Et à en croire la dernière production accueillie par le public, "Papa ou maman", il faut se demander si on ne va pas droit dans le mur.... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 13:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 mars 2015

Critique ciné: "Tokyo Fiancée"

La tête pleine de rêves, Amélie, 20 ans, revient dans le Japon de son enfance. Elle propose des cours particuliers de français et rencontre Rinri, son premier et unique élève, un jeune Japonais qui devient bientôt son amant. A travers les surprises, bonheurs et déboires de ce choc culturel drôle et poétique, nous découvrons une Amélie toute en spontanéité et tendresse, qui allie la grâce d'un ikebana à l'espièglerie d'un personnage de manga.Plongée limite carte postale au coeur de la capitale nippone, "Tokyo Fiancée" est une... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 12:48 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 mars 2015

Critique ciné: "Birdman"

Ancienne star ayant refait acrrière dans le théatre, Riggan Thomson souhaite obtenir le succès avec son adaptation d'une oeuvre de l'auteur Raymond Carver. Tiraillé entre sa famille décomposée, ses embrouilles et sa psyché vacillante, il veut faire oublier oublier au monde qu'il fut autrefois Birdman, héros de fiction légéndaire... Il est de ces films dont l'attente et les préconceptions qui l'entourent conditionnent forcément notre visionnage de la chose. Dans le cas de "Birdman", qui faisait baver d'impatience les cinéphiles bien... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 12:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,