04 juillet 2018

Critique ciné: "Au Poste!"

Dans un poste de police, le Commissaire Buron interroge Fugain, seul témoin de ce qui semble être une scène de meurtre. Entre le zèle de l'un et l'ignorance de l'autre, la nuit va être longue... La comédie est un genre délicat non seulement parce que sa réussite demande l'application de paramètres tels que le rythme et les punchlines, mais aussi parce que l'humour est une valeur hautement subjective. Et comme Quentin Dupieux aka Mr Oizo, prêcheur de l'absurde, cultive depuis une décennie un cinéma du "nonsense", son humour... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

05 juin 2018

Critique ciné: "Gueule d'Ange"

La jeune Elli, surnommée "Gueule d'Ange", doit composer avec une mère portée sur l'alcool. Du jour au lendemain, elle se retrouve  livrée à elle-même... Drame social qui contient à peu près tout ce qu'il faut pour titiler la fibre cannoise, "Gueule D'Ange" a au moins le mérite de pousser son sujet vers certianes directions intéressantes, à défaut de raconter quelque chose de foncièrement original. Narrant comment une jeune fille se retrouve livrée à elle-même, faisant les frais des frasques d'une mère irresponsable, le métrage... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 avril 2018

Critique ciné: "Dans la brume"

Un jeune couple parents d'une fille atteinte d'une maladie rare mettent tout en oeuvre pour sauver leur enfant, lorsqu'une épaisse brume recouvre Paris... Dans le cinéma français, les rares propositions de films dits "de genre" ne tiennent pas toujours leurs promesses. Souvent trop timorés pour vraiment être mémorables ou trop centrés sur leur décor bourgeois pour totalement convaincre, ces oeuvres schizophrènes ne s'assument pas pleinement, comme pour s'affranchir du stigmate d'un cinéma dit "bis", donc rimant forcément de qualité... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 avril 2018

Critique ciné: "Gaston Lagaffe"

Jeune stagiaire débrouillard, inventeur génial mais avec un énorme poil sur la main, Gaston débarque dans les locaux de la startup Le Peticoin. L'indolence du jeune homme et sa propension à causer des bévues éxaspèrent Prunelle, grand manitou de la boite... Quand on voit le succès relatif des adptations de  bandes dessinées, on ne s'étonne ni s'offusque plus de voir presque n'importe laquelle portée à l'écran, qu'elle soit réputée inadaptable ou trop grotesque pour passer des petites cases au grand écran. Greenlightée on ne... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 février 2018

Critique ciné: Cro-Man" + "Les Tuche 3"

C'est durant les âges farouches que s'est développé le noble art du football... le jeune Doug, son compagnon Crochon et les siens, descendants des inventeurs du ballon rond, vivent une vie paisible, jusqu'au jour où des homo sapiens peu fréquentables vient bouleverser l'ordre établi... Chouette, un nouveau Aardman en ce début d'année! Avec une poignée de longs-métrages sensationnels et une galerie de courts tout aussi réputés, on ne pouvait attendre qu'avec impatience le dernier né des artisants de la plasticine venus de la Perfide... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 novembre 2017

Critique ciné: "Au revoir là-aut"

A la fin de la première Guerre Mondiale, deux soldats doivent reprendre la vie civile, meurtris physiquement et mentalement par un l'interminable conflit. Malgré leurs mésaventures, Edouard, dessinateur talenteux, et son comparse Albert, comptable au grand coeur, décident de monter une opération qui leur permettera de faire un pied-de-nez à leurs contemporains... S'il fallait retenir une poignée de films cette année, le dernier opus du trublion Dupontel se pose immédiatement là. L'auteur, adepte des comédies sociales noires et... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 09:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

03 novembre 2017

Critique ciné: "Jigsaw" + "Epouse-moi mon pote"

Jigsaw, le tueur au puzzle qui tourmente ses victimes avec se spièges diaboliques, semble être de retour, malgré le fait qu'il soit mort depuis dix ans... Le truc avec les films d'horreurs, surtout les sagas qui durent longtemps, c'estq ue leur qualité est inversement proportionnelle au nombre de films produits. Et si l'on pensait que la saga initiée par James Wan se serait enfin arretée après sept chapitres, il n'en est rien: "Jigsaw" poursuit cette terrible tradition, et achève de renvoyer au placard une saga qui tente de s'en... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 octobre 2017

Critique ciné: "Coexister"

Sommé par sa supérieure d'engrenger des bénéfices illico, Nicolas, producteur de musique à la dérive, trouve un jour l'idée qui peut le remettre sur la selle: créer un groupe composé de chanteurs religieux. Il doit trouver imam, rabbin et un prêtre, prets à chanter ensemble pour répandre la bonne parole musicale... Sur le papier, l'idée est aussi drôle que sujette à un débat fort: un boys-band d'hommes en robes et soutanes préchant les valeurs du vivre-ensemble. Quoi de mieux pour faire une comédie fédératrice en ces temps de repli... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 octobre 2017

Critique ciné: "Le Sens de la Fête"

Pour l'organisation d'un mariage dans un chateau luxueux, Max, traiteur de longue date, à pour mission de mettre les petits plats dans les grands. Seulement, son équipe, entre désaccords, disputes et problèmes de communication, ne lui rendent pas la tâche facile... Depuis le succès d'"Intouchables", le tandem Nakache / Toledano s'est imposé comme les nouveaux princes de la comédie de moeurs française. Un statut qu'ils consolident avec leur dernier long, "Le Sens de la Fête", comédie chorale gentiment azimutée. Si elle ne... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 septembre 2017

Critique ciné: "Ca" + "Le Redoutable"

Dans la petite ville de Derry, des adolescents parias vont se confronter à Pennywise, un clown démoniaque bien décidé à leur faire vivre leurs pires cauchemars... Après la version ciné franchement pas folichonne de "La Tour Sombre", on pouvait s'attendre à ce que "Ca", nouvelle adaptation d'un classique de Stephen King, suive la même voie, surfant sans fatigue sur la vague des films d'horreur cheap et du revival 90 en vogue. Si elle n'est pas exempte de défauts, à savoir cette irritable besoin de répondre à toutes les sirènes de... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,