28 mai 2019

Critique ciné: "90s"

Perdu entre une mère déboussolée et un frère ainé abusif, le jeune Stevie trouve refuge auprès d'un groupe de skaters... Accueillie chaudement par la critique outre-Atlantique, la première réalisation de Jonah Hill porte en elle els germes d'un cinéaste à la voix unique. A travers le parcours de son jeune protagoniste et sa découverte du monde du skate, il dresse un portrait juste d'une adolescene tourmentée, mais parvient également à livrer un regard d'une authenticité formidable sur la désillusionnée Génération X, dont tout un... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 février 2019

Critique ciné: "Vice"

Homme politique à l'ascension aussi discrète que troublante, Dick Cheney est parvenu à force d'obstination aux hautes sphères du pouvoir, devenant l'une des forces majeures du gouvernement américain... Après "The Big Short", film à grosses stars atypique qui à sorti son uateur du carcan de la comédie potache, Adam McKay revient en force avec l'attendu "Vice", nouvel opus consacré aux arcanes du pouvoir ricain. Un biopic proprement fascinant dont la mise en scène inventive et malicieuse démonte les poncifs du genre, s'accompagnant... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 novembre 2018

Critique ciné: "First Man"

Pilote jugé « un peu distrait » par ses supérieurs en 1961, Neil Armstrong sera, le 21 juillet 1969, le premier homme à marcher sur la lune. Durant huit ans, il subit un entraînement de plus en plus difficile, assumant courageusement tous les risques d’un voyage vers l’inconnu total. Meurtri par des épreuves personnelles qui laissent des traces indélébiles, Armstrong tente d’être un mari aimant auprès d’une femme qui l’avait épousé en espérant une vie normale. Point phare de cette période trouble que fut la Guerre Froide,... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
02 novembre 2018

Critique ciné: "Bohemian Rhapsody"

Mené par le charismatique Freddy Mercury, chanteur aux modestes origines, le groupe Queen parcourt les années 70 et 80 tout en révolutionnant le rock, succès après succès... Le propre de la plupart des biopics, c'est de romancer la vie des artistes, parfois au point d'en gommer les aspérités ou les détails sordides. Et même s'il aborde comme il se doit quelques coups dur traversés par le groupe Queen, ce "Bohemian Rhapsody" se révèle finalement assez sage de ce côté-ci. Mais s'il laisse polémiques à l'arrière-plan, son cadre est... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 avril 2018

Critique ciné: "Don’t Worry, He Won’t Get Far On Foot"

Suite à un accident de voiture qui le laisse quadriplégique, John Callahan, homme au passé tourmenté et porté sur l'alcool, doit questionner ses choix de vie. Soutenu dans sa désintoxication, l'homme exprime ses frustrations par le biais du dessin.... Sujet qui à lui seul convoque tous les écueils du biopic à la limite du mélo, "Don't Worry..." s'en tire fort heureusement par une certaine sobrièté, permettant à son formidable casting de comédiens de briller à l'écran. Si son ambiance parfois pesante, au vu de ses thématiques... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 mars 2017

Critique ciné: "Les Figures de l'Ombre"

Au début des années 60, trois femmes noires ont oeuvré dans l'ombre de leurs compères males et blancs afin d'envoyer des machines dans l'Espace. Alors que la bataille pour l'égalité gronde dans les rues, ces demoiselles se battent pour envoyer le premier homme sur orbite... L'administration Obama à cèdé la place au mastodonte Trump, et avec lui plane pour certains le voile presque maléfique d'un retour vers l'obscurantisme et les préjudices raciaux. Dans ce contexte de tensions multiples, l'art se fait l'écho d'une résistance au... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 février 2017

Critique ciné: "Jackie"

Endeuillée par le meurtre de son mari, jacqueline Kennedy arpente els coulirs de la demeure présenidentielle, traumatisée. La première dame doit affronter les médias avec dignité malgré le drame... Campée impérieusement par Natalie Portman, l'épouse Kennedy domine un biopic à la reconstitution fidèle, mais dont la mise en scène traine la savate. Son rythme soporifique et son manque de perspective sur la globalité de la situation en font un drame oppressant à la musique stridente, ou comédiens suffoquent, la caméra leur collant aux... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 09:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 novembre 2016

Critique ciné: "Sully"

La date du 15 janvier 2009 à marqué à jamais l'histoire de l'aviation: un avion s'est posé en catastrophe sur la rivière Hudson, son pilote sauvant la vie de ses cent-cinquante cinq passagers....Faits divers incroyable et moment cathartique pour la population américaine, l'amérissage du capitaine Sullenberger figure parmi ces moments de bravoure dont la presse, le peuple, et surtout le cinéma sont friands. Le maestro Eastwood en tire un film au classicisme serein, autant attaché à sa figure centrale qu'à celles des nombreuses mains... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 novembre 2016

Critique ciné: "Snowden" + "Sing Street"

Jeune prodige de l'informatique qui s'est reconverti après un passage à l'armée, Edward Snowden intègre les services secrets avec un idéal d'intégrité patriotique. Mais lorsqu'il apprend au cours de son service que la politique de cyber-surveillance consiste à répértorier les données personnelles de milliers d'individus, il va se mettre en guerre contre le système qu'il est supposé entretenir...Cinéaste à la réputation établie de poil à gratter des institutions ricaines, Oliver Stone n'a eu de cesse d'ausculter la nation à la... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 08:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
21 octobre 2016

Critique ciné: "Poesia Sin Fin"

Le Chili de la fin des années 40. Malgré les remontrances d'une famille sévère, Alejandro poursuit ses désirs d'émancipation artistique. Il fera, au gré de rencontres cocasses et de rébellions transitioires, la découverte de sa vocation...Suite directe du remarquable "La Danza de la Realidad", "Poesia Sin Fin" poursuit la plongée autobiographique dans le passé tumulteux du jeune Alejandro Jodorowsky. Toujours sur le mode de la tragi-comédie usant des artifices du théatre, le metteur en scène continue d'explorer les mutations... [Lire la suite]
Posté par Kaplsky à 08:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,