STH1

Hérisson ultra-rapide venu d'une autre dimension, Sonic débarque sur Terre avec la ferme intention de laisser s amarque. ce qui tombe mal, car le docteur robotnik, génie excentrique, cherche à le capturer pour s'emparer de son pouvoir...

Vingt ans qu'elle nous pendait au nez, cette récupération ricaine d'une énième licence japonaise supra-populaire. Si Mario à eu bien plus tôt droit aux honneurs du traitement hollywoodien, pas de raison que son éternel rival n'en bénéficie pas non plus. Seulement voila: on est au début des années 2020: les standards actuels se sont appauvris et la carrière du hérisson bleu à également pris du plomb dans l'aile. Donc, que pouvait-on véritablement attendre de ce long-métrage, au mieux un blockbuster crétinoïde, au pire un accident industriel. Le résultat final est un compromis entre les deux, navrante succession de saynètes au rendu téléfilm, où money shots poussifs et blagues  tombant à plat s'enchainent sans que l'on s'ennuie certes, mais où tout est d'un creux affolant. Même le retour de l'impérial Jim Carrey en antagoniste moustachu et grimaçant ne saurait sauver une entreprise dont on sait déjà la mercantilité vaine, mais qui s'essaie plus de tromper son monde, d'enjoliver la chose ou d'essayer d'y injecter une quelqueconque décision artistique intéressante. Le pillage des madeleines de Proust continue donc, tracant son sillon de déception et de mésentente presque aussi gros que le fossé qui sépare le 7ème art u 10ème. 

afficheSonicTheHedgehog

En bref: A classer dans le rayon large des adaptations vidéoludiques anecdotiques mais fondamentalement foirées, "Sonic - Le Film" est un objet filmique tracassant, dont on sent le calibrage du cahier des charges et l'intention à peine dissimulée d'en fructifier tous les aspetcs afin de faire émerger une franchise. Game Over.

Note: 11/20