LCDL1

Surnommé "Chaussette", le jeune Chanteraide est ce  qu'on appelle une "oreille d'or", atout majeur opérant dans un des sous-marins de l'armée française. Son ouie exceptionnelle pourrait bien tirer le pays d'une catastophe...

On se plaint souvent que le cinéma français ne s'aventure que très peu dans d'autres registres que la comédie et le drame. Pour une fois, un très correct thriller nautique vient dynamiter les écrans en ce début d'année assez moribond. Histoire de tensions politiques menée à grands renforts d'actes héroïques et de rigueur miliatire à tout propos, "Le Chant du Loup" à presque de quoi damer le pion aux grosses productions outre-Atlantique. Si sa mise en scène académique parvient à faire le travail correctement, c'est surtout du côté du script en béton, aux dialogues ciselés et à la tension admirablement bien rythmée, qu'il faut trouver la réussite du métrage. Dans le rôle principal, le jeune François Civil marque, figure plus fragile que les autres dans un monde ou la discipline est une loi irrévocable. Si vous aimez les profondeurs, les histoires de sacrifices ou tout simplement les bons thrillers, jetez-vous sur cette bonne surprise.

afficheLeChantduLoup

En bref: Petite anomalie dans le cinéma hexagonal, "Le Chant du Loup" mérite votre attention, ne serait-ce que par sa proposition de thriller anxiogène et remarquablement bien écrit et à la tension au cordeau. Une grosse production ambitieuse et bien menée comme on aimerait en voirr plus souvent!

Note: 14,4/20