BumbleBee

Ayant attéri dans l'Amérique des années 80, un des Autobots, en fuite après la chute de Cybertron, croise le chemin de Charlie, jeune fille et mécanicienne douée. Cette dernière baptise le robot "BumbleBee", et s'apprête à voir son monde chamboulé de toutes parts...

Spin-off de la saga "Transformers" et premier d'une série qui entend redorer le balson de la franchise, "BumbleBee" sera comparé par beaucoup au "Géant de Fer" de Brad Bird en raison de ses similitudes évidentes. Mais au-delà des parallèles entre les deux films, il faut féliciter le travail de Travis Knight, autre transfuge du cinéma d'animation, qui apporte à la saga l'investissement émotionnel et la lisibilité des scènes d'action qui auparavent faisaient cruellement défaut. Certes l'ensemble est assez convenu et milimetré de manière métronomique jusque dans ses choix musicaux, mais en terme de divertissement accessible à un jeune public, émulant la veine des prods Spielberg des Eighties, celle-ci à au moins le mérite de se regarder sans devoir doser deux aspirines dans son café. Gageons que les futurs films rempilent l'équation de cet essai réussi.

afficheBumbleBee

En bref: Itération de la franchise "Transformers" divetissante bien que balisée, "BumbleBee" sort la saga après dix ans de marasme artistique et narratif par une vraie attention portée à ses personnages et  une mise en scène ample et dynamique  qui valorise aussi bien robots qu'humains. Pas tellement mémorable, mais un bel effort.

Note: 13/20