Clmiax1


Lorsqu'un groupe de danseurs en répétition se retrouve mal suite à l'ingurgitation d'une sangria mal préparée, leur soirée prend une tournure tragique...


Auto-labélisé "film français et fier de l'être", le dernier Gaspar Noé, forcément sujet à controverse, clame haut et fort sa position d'objet filmique non identifié, un pavé dans la mare fait film aussi dérangeant dans son contenu que souvent virtuose en termes scénographiques. "Climax" dépeint une descente aux Enfers érotiquement enfièvrée, qui convoque Argento et Zulawski lors de séquences littéralement habitées. Plans séquences hypnotisants, séquences de danse frénétiques et chaos  général sont au prpogramme, et nul besoin de préciser que  la virée ne sera pas du goût de tous, Noé aimant clairement déstabiliser son audience pour asseoir sa  vision. Mais pour qui admire l'exercice de style ou adhère au millionième degré l'hystérie de cette furie orgiaque, l'expérience sera inoubliable.

afficheClimax

En bref: Continuant de creuser le sillon d'un cinéma mi-punk mi-arty toujours pompt à scandaliser le sepctateur le plus puritain, "Climax" est un nouveau palier atteint dans l'oeuvre déjà plastiquement étourdissante de Gaspar Noé. L'auteur convoque ses thèmes fétiches, ses influences majeures, et les mixe sans ménagement pour un cocktail dingueusement dosé. A ne pas mettre entre toutes les mains!


Note: 14,4/20