IFG1


Jacques Pora retrouve après trois ans sans contact sa soeur Monique, devenue directrice d'une communauté Emmaüs. Elle passe ses journées à aider son prochain sans le sou tandis que l'autre ne rêve que de trouver l'idée qui fera de lui un nabab...


Un Kervern / Delepine, à l'instar du sujet de leur précédent métrage, se savoure comme un bon vin. Figurant dans la petit liste des  auteurs de l'Hexagone capables de diriger brillamment leurs comédiens, ils récidivent avec "I Feel Good", fabuleuse comédie sociale qui prouve encore le génie et l'humanité de leur cinéma. Comme toujours chez eux, outre la truculence des dialogues et la belle galerie de gueules qui illumine leurs films, c'est la profonde tendresse et fragilité qui nait, au détour d'une scène ou d'un moment cocasse, qui frappe le plus. Avec une aisance qui confine parfois au génie, permettant de basculer sans peine entre l'absurdité et la détresse, le tandem signe un de leurs plus beaux films, où Jean Dujardin et Yolande Moreau, immenses, se répondent avec un naturel confondant. Leur relation familiale compliquée, comme la charge assumée contre un capitalisme délètre, frappe là où il faut, sans baisse de tempo ni pathos appuyé. On vous le dit, c'est un grand cru.

afficheIFeelGood

En bref: Vraie bouffée d'air fraiche filmique, comédie à charge maline et hilarante, "I Feel Good", l'air de rien, se pose comme une comédie subversive sans besoin de verser dans le trash ou le fatalisme. Une grande comédie sociale, profondément humaine et rassurante, importante en ces temps de morosité ambiante!


Note: 16,5/20