THM1

 

Dans une socièté ou marionnettes et humains coexistent, deux flics que tout oppose sont obligés de collaborer suite aux meurtres d'anciens acteurs de sitcom...

Malgré son postulat délirant de base qui sur le papier promettait une bouffée de transgression délirante, "The Happytime Murders", série B honorable en termes de fabrication, ne s'élève pas au-dessus du niveau de la blague péniblement étirée sur une heure trente. Et pourtant, il y'avait de quoi faire avec ce script de buddy cop revisité à la sauce Jim Henson (et pour le coup mis en scène par son rejeton), qui ne se contente hélas pour toucher le zygomatique que d'enchainer références sexuelles et réparties bien sales. Quelques unes surnagent dans le lot, et les petits moments d'interactions farfelus entre humains et êtres pelucheux peut nous faire esquisser un sourire. Hélas, c'est encore bien peu pour accéder à la postérité d'un vrai délire trash et barré, à l'instar du génial "Meet The Feebles" de Peter Jackson, référence incontournable dans le genre peu prisé du détournement de Muppets. On appréciera quand même l'éffort.

afficheTheHappytimeMurdersEn bref: "Carnage Chez Les Puppets" ressemble à un sketch étiré trop longtemps sur le grand écran, dont on apprécie la base mais moins le déroulé. Un buddy movie à l'intrigue prétexte et aux marionnettes savamment animées, mais dont l'humour lourdingue peinent à convaincre. Une bonne blague dont la partie du potentiel à été laissé en cours de route.

Note: 12,7/20