Mile221

Chargée d'embarquer un policier en possession d'informations sensibles vers un avion sécurisé, une équipe d'élite va se retrouver poursuivie par des tueurs. 22 miles se posent entre lelurs ennemis et leur objectif...

Le moins qu'on puisse dire sur le cinéma de Peter Berg, considéré à tort comme parent pauvre de celui de Michael bay, c'est qu'il ne fait pas dans la dentelle. La preuve une nouvelle fois avec "Mile 22", nouvelle collaboration du réal avec son compère Mark Walhberg, thriller d'espionnage plombé par une facheuse éxécution. En effet, si l'on peut accepter la nature simple du postulat de base, dégraissé du verbiage habituel lié aux films militaires, le métrage pourrait s'apprécier comme le concept de série b qu'il est. Hélas, berg semble vouloir, on espère involontairement, saboter son script avec un montage à la truelle et en rendant ses scènes d'action à la limite du lisible. Sur-cutées bien que très brutales, elles ne permettent pas de faire briller l'autre atout du film, en tout cas sur le papier, la présence de Iko Uwais, brute en arts martiaux révélée par le "Merantau" de Gareth Evans. A moins de ne pas être trop regardant sur la qualité de l'entreprise, l'ensemble est digérable, sans bien sûr être un carton. Il n'empêche, le portage de l'idée n'est pas à la hauteur des attentes, même pour une pareille production.

afficheMile22

En bref: Dispensable à moins d'être extrêment friand de thriller d'espionnage modernes, "22 Miles" est une série B brutale et nerveuse qui pâtit d'un montage souvent à la ramasse et d'éléments sous-exploités. Mark Walhberg et Iko Uwais réunis à l'écran sonnait comme une rencontre joussive de cinéma d'exploitation, le résultat est en dessous des espérances promises par le concept. Dommage.

Note: 13/20