GDA1

La jeune Elli, surnommée "Gueule d'Ange", doit composer avec une mère portée sur l'alcool. Du jour au lendemain, elle se retrouve  livrée à elle-même...

Drame social qui contient à peu près tout ce qu'il faut pour titiler la fibre cannoise, "Gueule D'Ange" a au moins le mérite de pousser son sujet vers certianes directions intéressantes, à défaut de raconter quelque chose de foncièrement original. Narrant comment une jeune fille se retrouve livrée à elle-même, faisant les frais des frasques d'une mère irresponsable, le métrage de Vanessa Filho dépeint, parfois justement à hauteur d'enfant, la détresse de sa jeune héroine. Certaines séquences, où cette même enfant tente de singer sa génétrice, sont à donner le malaise. Loin d'être un feel-good movie, mais n'évitant pas les écueils de l'oeuvre auterisante, "Gueule d'Ange" part avec de bonnes intentions, mais cela ne suffira pas à le démarquer de la masse du genre.

afficheGueuleD'Ange

En bref: Plongée intimiste dans la dérive d'une jeune fille issue d'un milieu white trash français, "Gueule D'Ange" est un premier film d'auteur bien marqué, à la direction d'acteurs solide, mais au propos maintes fois revu. Un drame où hédonisme destructeur, perte de l'innocence et négligence parentale s'entrechoquent pour créer une histoire pas loin du sordide.


Note: 13/20