ghostland1

Une mère et ses deux filles héritent d'une petite maison, remplie d'objets anciens. mais alors qu'elels s'installent, les femmes sont attaquées par deux individus. Quelques années plus tard, Beth, la fille cadette, à réussi à enterrer le douloureux souvenir de cet assaut en devant écrivain à succès. Mais le passé est sur le point de ressugir...

Pour sa nouvelle proposition horrifique, le cinéaste Pascal Laugier nous propose un détour du ccoté de l'Amérique, où le Mal rôde derrière les planches de quelque bâtisse lugubre. Si l'on excepte quelques jumpscares, "Ghostland" est un film d'horreur convaincant, qui à pour atouts majeurs un twist malin et la présence de Mylène Farmer en mère poule. Laugier s'empare d'un cadre et de poncifs narratifs éculés dans le domaine sans vouloir briser les canons, mais avec un respect certain et une violence sourde qui risque d'estomaquer les esprits les plus fragiles. Une modeste réussite que vous pouvez soutenir en salles.

afficheGhostland

En bref: "Ghostland" ne sent pas vraiment le neuf, mais assure son postulat de film d'horreur psychologique, aussi viscéral que gentiment tordu. Une petite virée en enfer craspec pleine de bonnes intentions qui devrait ravir les aficionados.


Note: 13/20