TGS1

Fils d'un tailleur démuni, P.T. Barnum sort de la précarité lorsqu'il trouve le filon ultime: parader une troupe de marginaux de la socièté dans un musée prévu à l'occasion...


Comédie musicale jouant avec les standards posés depuis par le "Moulin Rouge!" de Baz Luhrmann, "The Greatest Showman" entend, entre de multiples numéros musicaux pronant égalité, fraternité et tout le toutim, romantiser la figure controversée au coeur de son sujet. Le père Barnum, campé avec tout le panache du monde par un Hugh Jackman qui semble y croire, est secondé par une troupe de freaks seconds rôles bien moins mis en valeur. Pour quiconque apprécie les films de ce genre, aux chansons joyeusement pop et anachroniques, rebondissements dramatiques cousus de fil blanc et bardés d'une positivité à toute épreuve, le métrage ravira. Pour quiconque cherchant plus de profondeur dans cet éloge à la tolérance plus bateau tu meurs, on repassera par contre. Il y'avait matière à brocarder l'hypocrisie du monde du spectacle, hélas, comme pour tout à Hollywood, les paillettes comptent plus que ce ce qui s'y cache.


afficheTheGreatestShowman

En bref: Grand spectacle conçu pour ratisser large, "The Greatest Showman" assure le spectacle en bon feel-good movie qu'il est, mais râte le coche lorsqu'il s'agit de creuser son propos et son originalité. Un comble pour une comédie musicale qui entend mettre en lumière les différences comme valeur positive: le film finit par se fondre avec ceux du même acabit. A réserver aux amateurs de chansonnette.

Note: 11/20