TDA1

En 1998, Greg Sestero, jeune comédien en recherche de projets, rencontre Tommy Wiseau, excentrique sorti de nulle part, et décident de partir à Los Angeles pour devenir ses stars. Se heuratnt aux refus de la plupart des agents et boites de production, les deux compères se lancent dans un projet fou: faire leur propre film...

Mauvais film sympathique encensé les amateurs du genre, oeuvre dont le culte n'a cessé de croitre au fil des ans, "The Room" est un film sorti d'une autre dimension qui, depuis plus de quinze ans, se pose en sommet de comédie involontaire. Mais derrière le nanar se cache une personnalité encore plus intriguante et indéchiifrable: Tommy Wiseau, cinéaste aux origines nébuleuses. Pour "The Disaster Artist", tiré du bouquin relatant le tournage du film et les frasques de son auteur par son compère Greg Sestero, James Franco s'octroie le rôle de Wiseau ainsi un beau gratin de poids lourds de la comédie US. A l'instar du cinéaste démiurge dont il adopte les mimiques et le phrasé si distinct, Franco vampirise chaque scène avec un aplomb étonannt. Nul doute que le film rique de ne pas faire l'unanimité: certains y verront une raillerie sans grande  objectivite, d'autres un plaidoyer pour une certaine forme d'intégrité artistique. Mais au moins aura t-il le mérite d'exposer au public mainstream un nanar inégalé à ce jour.

afficheTheDisasterArtist

En bref: Comédie à la dimension méta qui ouvre au grand public les coulisses d'un nanar deluxe, "The Disaster Artist" sera sujet à débat: moquerie d'un cinéaste incompris ou célébration d'un auteur hors-normes?  Au spectateurs de jugericile de juger, cependant, l'humour ravageur du film découle autant du jeu de ses comédiens que l'absurdité de cette histoire bien vraie. A voir!


Note: 14,5/20