LadyBird1

Adolescente ambitieuse et dôté d'un fort caractère, Christine, qui tient à ce qu'on la nomme "Lady Bird", intègre un lycée catholique. Désireuse de s'extirper de son Sacramento natal, l'adolescente en fait voir de toutes les couleurs au sein d'un foyer fragilisé par la précarité...

Film encensé par la presse spécialisée, "Lady Bird" est le type de film taillé pour se forger une réputation dans les cercles indépendants avant de prétendre concourir pour les statuettes dorées.  Récit qu'on devine aisément semi-biographique, le métrage signé Greta Gerwig ne nous épargne aucun poncif de ce genre si commun qu'est le "coming-of-age story", ces récits d'émancipation et de découverte de soi  prenant place durant l'adolescence. Et pour peu qu'on ait vu quelques films mettant en scène des jeunes filles  rebelles et en quête d'indépendance coincées dans un patelin paumé, pas de grandes surprises à signaler. Cependant, malgré ses nombreux écueils, le film trouve dans son écriture une justesse parfois touchante relevée par de très bonnes interprétatons. Il faut trouver les petites touches de caractère qui éclatent ça et là, comme les joutes verbales des rapports conflictuels entre mère et fille, dans un film qui voudrait briller par une singularité qui, hélas, ne parvient pas à atteindre pleinement.

afficheLadyBird

En bref: "Lady Bird", film estampillé purement indé, ne décroche pas des canons du genre. Ce drame adolescent sait remporter l'adhésion lors de quelques scènes, mais n'emballe guère ailleurs. Un bel effort, toutefois.


Note: 13/20