Geostorm1

Dans un futur proche, Dutch Boy, un système avancée permettant depuis l'espace de répondre à toutes les conditions météorologiques désastreuses, à modifié l'équlibre d ela planète et sauvé de nombreuses vies. Mais lorsqu'une série d'incidents se propoage sur la planète, la tension monte, annoncant avec elle l'émergence d'une menace globale: le Geostorm...

Si on peut au moins reconnaitre une chose au tandem Roland Emmerich / Dean Devlin, pourvoyeurs de films catastophes devant l'Eternel, c'est d'avoir surfé de manière opportuniste mais quelque peu maline sur le zeitgeist de la fin du 21ème siècle: aliens, dinosaures et réchauffement climatique, tout y est passé dans leur moulinette hollywoodienne avec plus ou moins de succès. Du coup, on pouvait s'attendre à ce que "Geostorm", projet à la sortie maintes fois repoussée et idée issue de l'esprit de la moitié du duo, aille dans ce sens, remettant un peu de sang neuf dans un genre au point mort. Cependant, "Geostorm" est moins un film catastrophe stricto-sensu qu'un thriller d'anticipation alarmiste contenant des élements de ce sous-genre. Ce qui donne un métrage à la qualité relative, comprenant tous les écueils scénaristiques connus, prêchant la solidarité universelle et la responsabilité écologique, mais sans l'emphase habituelle mise sur les scènes de destruction. Cela n'empêche pas le divertissement de se consommer come la série B qu'elle est, mais pour le grand spectacle de destruction monumentale, il faudra voir ailleurs.

afficheGeostorm

En bref: Thriller futuriste à base de déréglementations climatiques, "Geostorm" est un film semi-concet qui à les atours du film catastrophe, sans vraiment en être un. Les clichés y pullulent, quelques scènes dantesques y figurent, mais sinon, rien de bien étonnant dans un récit qui pourrait faire l'objet d'un téléfilm sur une chaine hertzienne. A réserver aux habitués et amateurs.


Note: 13/20