GoodTime1

Deux frères braquent une banque de New York en plein jour, mais se font vite courser par les autorités. Nick, inadapté, se fait capturer et croupit en taule en prison. Son frangin Nick met tout en oeuvre pour le sortir de taule...

Filmé au plus près des corps et des visages, pour capter l'intensité des situations et du chaos ambiant, l'intrigue de "Good Time" est tout sauf celle d'un feel-good movie. Véritable descente aux enfers alignant les dommages collatéraux, le métrage des frères Safdie, remarqué(s) à Cannes, pousse les curseurs du malaise plutôt loin, et brossent un portrtait naturaliste de New York, des bas-fonds lugubres en passant par ses rues illumnées de néon. Si cette virée ne sera pas du gout de tous, sa démarche artistique et sa note d'intention chaotique pouvant aisément repousser le spectateur lambda, il faut reconnaitre à ses metteurs en scène une vraie gestion de la tension et de la direction de comédiens. Du cinéma brut.

afficheGoodTime

En bref: Virée destructrice et crépusculaire, "Good Time" des Frères Safdie n'y vas pas avec le dos de la cuillère, et nous présente un new York halluciné et hanté par des citadins perdus. Un film avec des vraies trognes, un certain punch dans sa direction d'acteur et une ambiance tendue. Pour public très curieux.

Note: 13,8/20