TTLK1

Les Transformers vont encore prendre la Terre comme champ de bataille, afin d emettre la main sur un artefact pouvant sceller le sort à la fois de la Planète Bleue et de Cybertron, lieu d'origine des êtres méchaniques...

Dix ans déjà. Cela fait dix ans que la franchise de Hasbro squatte nos écrnas. Une décennie de films défiant logique et raison, tiraillant la partie reptiliennne du crâne des cinéphiles et mettant à rude épreuve l'intelligentsia critique. Rarement la somme d'une oeuvre, entre passion et haine, n'aura à ce point animé le monde du cinéma grand public. Et ce cinquième opus, toujours sous la direction du démiurge Bay, ne déroge aucunement aux règles établis dans les opus précédents. Alignant les poncifs narratifs et visuels de la saga sans une once de nouveauté, ce nouveau chapitre peut au moins se targuer d'être moins horrible à regarder que son prédécesseur. Que reste -il à dire de plus sur ces deux heures trente, aussi bourratives qu'une choucroute bien garnie? Pas grand-chose, si ce n'est qu'à ce stade, on est en terrain connu et que s'aventurer dans la salle pour un tel film se fait en connaissance de cause.

afficheTransformersTheLastKnight

En bref: Dernièr épisode présumément chapeauaté par Michael Bay, "Transformers: The Last Knight" continue de repousser les limites de la pyrotechnie folle, des blagues vaseuses et du CGI à gogo. La fin d'une ère pour une saga qui voit partir son maître?

Note: 13/20