TheMummy1

Déterré dans le désert irakien, un tombeau recelle en son sein la dépouille d'une momie, qui se trouve être celui d'une princesse déchue. La créature sort de son sommeil millénaire pour répandre sa puissance maléfique...

Les univers étendus sont, comme chacun sait, la nouvelle manne qui vampirise le blockbuster moderne. Avenegrs, Justice League et autres King Kong Vs. Godzilla: nombreuses sont les batailles annoncées et les promesses de concrétiser des fantasmes cinéphiles, permettant à l'industrie de pérénniser ses licences tout en satisfaisant l'appétit du spectateur lambda. Donnant le coup d'envoi du"Dark Universe", "La Momie" mouture 2017 confirme le ressenti de sa première bande-annonce: il n'offre grand-chose de consistant à se mettre sous la dent. Alors certes, deux-trois bonnes idées parsément ce film bancal, mais ce reboot doit tout de même beaucoup aux opus réalisés par Stephen Sommers. Sinon, rien ne justifiait totalement ce dépoussièrage mou du genou et visuellement pauvre d'un monument de ce concept horrifique, ni le charisme de Sofia Boutella ou le cabotinage amusant d'un Tom Cruise zèlé. Rien à part cette insistance d'Universal à vouloir over-franchiser son bestiaire de monstres, tous promis à un sort encore moins enviable. On en viendrait presque à regretter le "Van Helsing" de 2004.

afficheTheMummy

En bref: Supposé introduire le "Dark Universe", "La Momie" est un blockbuster protocolaire et pas très inspiré, dont l'intêret réside dans des micro-idées tantôt amusantes et un world-building pachydermique. Ce qu'il promet en revanche, car n'étant évidemment qu'un prélude à moult revivals de films de monstres, est inquiétant. Dispensable.

Note: 12/20