Problemos1

Lorsque Victor et Jeanne, couple de citadins, se retrouvent accueillis au sein d'une communauté scindée des affres du monde moderne, ils sont loin de se douter qu'ils vont devoir apprendre à vivre selon leur règles. Car peu de temps après leur arrivée, une terrible pandémie s'abat sur le reste du monde, faisant du petit groupe les derniers survivants de l'humanité...

Certaines oeuvres, quelque soit leur genre ou leur portée, nous mettent face à de telles vérités ou propos qu'il est bien diffcile de les éluder. Après l'excellente série "Platane", Eric Judor continue son exploration du malaise avec "Problemos", une bonne surprise pas forcément drôle, mais ô combien hardie. Construit sous forme de saynètes, ce qui laisse penser que ce scénario concept aurait mérité à être développé sous forme de feuilleton télévisuel, le métrage à pour vocation de faire rire, le tout en s'attirant potentiellement les foudres d'une partie du public, qui risque de mal prendre le fait qu'on se foute aussi ouvertement de sa gueule. C'est que dans ce scénario rocambolesque à bases de "babtous fragiles" qui cohabitent difficilement, tout le monde, du végétalien au hippie new-age en passant le "special snowflake", en prend pour son grade. Avec ce constat final, d'un nihilisme amer, que peu importe l'ethnie, le vécu ou les convictions, l'Homme, dans son immense connerie, restera toujours un loup pour l'homme. A méditer.

afficheProblemos

En bref: Petit pavé dans la mare qui en remontre à l'heure où la comédie française s'embourbe dans le médiocre et le consensuel, "Problemos" s'amuse autant à cracher sur les dérives de notre socièté occidentale que sur notre désillusionnement et notre bêtise générale. Pas d'une pure drôlerie, mais assurément dérangeant, une petite claque qui ne plaira pas forcément à tout le monde!

Note: 14/20