AlienC1Très grande

Partis rejoindre une colonie, les passagers du vaisseau Covenant interceptent un message venant d'une planète inhabitée. Ils vont découvrir que la planète en question abriteune forme de vie hostile...

Presque quarante ans après sa sorte, "Alien" n'a rien perdu de sa superbe dans le monde du cinéma. Avec plus ou moins de bonheur, son héritage à prospéré au fil des décennies, même si l'horreur de la bête au centre de ce thriller spatial à davantage laisssé place à la simple fascination. Après un "Prometheus" qui à décu les fans de la saga, "Alien: Covenant" espère essuyer les traces d'acide de son prédécesseur. Se situant après les évenements du préquel, le film suit une trame galvaudée, dont on peut deviner les rebondissements aisément. Conscient d'agir dans un registre familier et donc sans surprises, Scott livre un film solide mais sans génie, où séquences gores à souhait croisent introspections philosophiques. Dans le rôle d'une IA ambigue, Michael Fassbdender tire littéralement l'affiche. Dédoublé, dans le non-jeu, et trouble comme pas possible, il es tla vraie caution terreur du film, et finit d'ôter au xénomorphe la dernière once de flippe qu'il lui restait.

afficheAlienCovenant

En bref: Opus correct mais sans étincelle, "Alien: Covenant" a au moins pour mérite de ne pas être aussi décevant que "Prometheus". Si les personnages captivants et l'effroi sont aux abonnés absents, la philo de comptoir et le gore morbide s'invitent sans problème.De la SF pour adultes classe et dégeulasse.

Note: 13,2/20