LegoBatman1

Sauveur de Gotham City, batman est un être torturé, sombre et solitaire. Toujours aux trousses du Joker, sa terrible Némesis, le Chevalier Noir va bientôt se rendre compte que combattre seul les forces du mal ne sera plus suffisant...

Petite bombe qui à dynamité le monde compartimenté de l'animation made in Hollywood à sa sortie, le premier film Lego prouvait, à la surprise du public et de la critique, qu'il était possible de tirer un film d'une licence purement axée sur le merchandising sans prendre pas les marmots pour des demeurés. Mieux encore, sa dimension hautement méta et sa déstructuration des codes du genre l'ont élevé au rang des meilleurs films de la décade. Un statut hyperbolique certes, mais qui montre à quel point les audiences demandent d'être secouées dans leurs attentes. Ces attentes ne seront pas secouées par ce nouvel opus, consacré à Batman et à ses petis copains en cubes sortis de l'univers DC Comics. Comme dans le "Lego Movie", l'animation y est toujours impressionante, et la gaudriole fonctionne principalement à coups de gags méta et clins d'oeil pop-culturels. Mais sa mise en scène sous amphètes et l'overdose quasi-constante de mouvements qu'elle cadre, notamment lors de scènes d'actions frénétiques, oblitèrent parfois toute lisibilité. C'est lorsque les briques cessent de s'agiter de toutes parts que la magie opère, laissant respirer la douce folie de ses personnages. Une folie d'autant plus appréciable, à l'heure où la mythologie à phylactères nage depuis plus d'une décade dans une ère de désespoir et de noirceur forcée.

afficheTheLegoBatmanMovie

En bref: Azimuté en diable mais mignon tout plein, "Lego Batman - Le Film" promet d'amuser autant enfants qu'adultes, ce qu'il réussit sans anicroche. Moins subversif que son film modèle, il à le mérite d'être le penchant joyeux de l'univers DC, une pilule de bonne humeur faisant oublier la médiocrité et la noirceur des récentes adaptations de comics de la Warner. Visionnage recommandé, donc.

Note: 14/20