TheStrangers1

Policier officiant dans une petite bourgade, Jong-Gu est chargé d'enquêter sur des meurtres particulièrement étranges. Les rumeurs collent les faits sur le dos d'un Japonais vivant à l'écart de la population. Très vite, les évenements deviennent incontrolables...

Après "The Chaser", le très doué Na Hong-Jin troque les ruelles sombres d'un Séoul décadent pour la brume inquiètante et la moiteur de la ruralité coréenne. Sans avoir le punch de son premier long, "The Strangers" confirme cependant son indéniable talent de metteur en scène. Tirant à merveille parti de son cadre et de comédiens littéralement habités, ce thriller macabre à l'intrigue simple mais ô combien efficace se mue très vite en descente vertigineuse dans l'occulte, ponctuée par cet équilibre délicat entre humour absurde et horreur presque vomitive, si particlier au cinéma asiatique. Cette plongée parfois aussi éprouvante pour les oreilles que pour l'estomac, l'est d'autant que son auteur n'hésite pas à trainer le suspense, quitte à plomber souvent le rythme de son métrage, notamment dans un dernier tiers qui traine la savatte. Malgré ce bémol, cette confrontation avec le surnaturel, et beau portrait de personnages de surcroit, mérite plus que votre attention en cette période rongée par le blockbuster mou du bulbe.

afficheTheStrangers

En bref: Thriller viscéral et tétanisant, "The Strangers" est un thiller d'une maîtrise quasi-totale et sans concessions, qui malgré ses longueurs, nous entraîne sans peine dans son univers asphyxiant. Un opus de grande classe et bien crade, qui prouve une nouvelle fois que nos amis coréens n'ont pas leur pareil lorsqu'il s'agit de subvertir les codes du cinéma de genre.

Note: 14/20