MidnightSpecial1

Roy Tomlin et son fils Alton sont en cavale, pourchassé par les forces de l'ordre. C'est qu'Alton, objet de culte pour une secte, n'est pas un enfant de huit ans comme les autres...

Après ses derniers drames, le réal Jeff Nichols continue d'explorer les relations filiales, cette fois-ci en investissant le genre fantastique. Film d'atmosphère qui distille quelques bonnes idées, "Midnight Special" est une oeuvre lente, cryptique et parfois même comptemplative, qui se pose à la fois comme un pied-de-nez et un hommage sincère au genre. Pied-de-nez, car a contrario de ce que son pitch laisse augurer, Nichols délaisse toute recherche du sensationnel au profit d'un traitement plus réaliste, et donc avare en money shots. Hommage, car malgré son austérité globale, son film assume complètement ses influences et la nature d'un récit taillé pour le format comic book. Reste à voir si l'intelligence et la retenue du métrage parviendra à captiver les audiences, en ces temps où joutes super-héroiques et reboots de sagas SF boursouflées aux VFX numériques se taillent la part du lion dans nos salles.

afficheMidnightSpecial

En bref: "Midnight Special" ne brille certainement pas dans tous les départements, mais son audace d'investir un récit de genre en le dépouillant des ses artifices le posent d'emblée comme une curiosité intéressante, à défaut d'être passionante. Un drame fantastique intimiste qui vaut le détour.

Note: 13/20