TheBoy1

Engagée comme nounou par une riche famille anglaise, une jeune femme américaine répondant au nom de Greta découvre avec stupeur que l'enfant dont elle doit s'occuper est un pantin de porcelaine. Avec cette poupée, une liste de règles strictes à respecter et vivre dans un manoir immense, Greta n'est pas au bout de ses surprises...

L'affiche le clame haut et fort: "The Boy", nouveau film d'épouvante à base de poupées maudites, serait plus effrayant qu"Annabelle". En même temps, ce n'est pas du d'écraser la concurrence, vu la nullité de la chose. En plus d'être infiniment supérieur au préquel daubesque de "The Conjuring", le film de William Brent Bell a pour avantage d'être tourné dans un lieu non dénué de charme et pas aussi porté sur le jumpscare qu'on pourrait le croire. Et si l'usage de ce poncif est bien évidemment de mise, il sait se calmer pour laisser monter une tension intéressante, jusqu'à un final aussi amusant qu'inattendu. Une relative bonne surprise donc, sans crier au génie non plus.

afficheTheBoy

En bref: Film d'horreur plus atmosphérique que porté sur la trouille maximale, "The Boy" sait distiller une certaine angoisse tout le long, même si les ficelles du genre sont usées à la corde. Un petit film d'horreur sans prétention, à se mettre sous la dent à la limite pour une bonne rigolade.

Note: 13/20