TheBigShort1

En 2005, à Wall Street, quatre hommes d'affaires aux caractères bien trempés voient venir l'explosion de la bulle financière qui risquent de faire s'éffondrer l'économie américaine. L'occasion idéale pour eux de miser contre les grandes banques et d'empocher un pactole conséquent. Mais à quel prix...

Le cinéma américain pose le regard sur des sujets brulants afin de mieux en panser les plaies, et la crise financière ne fait évidemment pas exception. Film serti d'un casting quatre étoiles, "The Big Short" entend décrypter la crise des subprimes pour un public lambda qui ne pige rien au patois de Wall Street. Une gageure pour une production de cette envergure, et un virage surprenant pour son metteur en scène, Adam McKay, réal de comédies cultes aux States (Anchorman, Step Brothers...). Son montage limite clippesque par instants et ses démonstrations appuyées en font un divertissement ludique, même si l'intention de simplifier les aspects de cette infernal système financier aux termes abscons est remplie à moitié. Et lorsque le réal de potacheries infuse des pointes de comédie, il souligne l'absurdité de cette situation et la dérive progressive des protagonistes, emportés dans cette descente aux Enfers. "The Big Short" est presque une tragédie moderne, un récit à l'issue fatale dont les échos du glas chaotique résonnent encore aujourd'hui.

afficheTBS

En bref: A mi-chemin enttre la comédie noire et le thriller financier, "The Big Short" plonge dans les méandres et magouilles du business et des quelques acteurs au coeur cet inévitable déclin. Un gratin de vedettes s'envoie des termes techniques et des répliques cyniques pendant deux heures; attention toutefois, la recette peut être dure à digérer. Mérite toute de même votre interêt.

Note: 13,5/20