AAOU1

Les Avengers continuent de maintenair un semblant de paix à travers le globe. Mais de son coté, le millionnaire génial Tony Stark remet sur pied un programme conçu pour sécuriser les conflits. Hélas, le projet donne naissance non pas à un gardien, mais à une IA pourvoyeuse de destruction, nommé Ultron...

Marvel à des gros plans pour le cinéma. Pendant dix ans, on va manger du super-héros dans toutes les largeurs, et sur plusieurs supports. C'est dans cette logique marketing impitoyable qu'arrive tout logiquement la seconde aventure des Avengers, attendue avec imaptience après le succès retentissant du premier opus. Quand ca marche, il n'est pas toujours besoin de changer la recette: on se retrouve donc devant un film tonalement pas différent du premier, cependant relevé par des scènes encore plus dantesques et la prestation d'un méchant haut de gamme du nom d'Ultron, androide sociopathe patenté qui manie l'art de tirade sacerdotale. Whedon, toujours au commandes, use toujours d'ailleurs de cette écriture si particulière, sachant comment apporter des piques d'humour et de la tension lorsque que le gang menace de s'envoyer de gentilles torgnoles. D'accord, le rythme est trop frénétique, les séquences d'action parfois illisibles, et les subtilités de la cosmogonie Marvel incalculables pour les néophytes, mais on s'éclate quand même bien tout au long de ce rollercoaster boulimque, qui se permet même (l'anti) luxe d'axer son troisième acte dans un coin digne d'un direct-to-video. Mais gare au tournis: à force de trop vouloir en faire plus que de vouloir bien faire, on risque de froler la saturation. Si ca continue, Avengers 3 pourrait bien faire plus fort (ou pire) qu'un Transformers 4. Marvel jubile, Disney compte les brousoufs, le public est content. Bis repetita.

afficheAvengersAgeOfUltron

En bref: "Avengers: l'ère d'Ultron" est un divertissement qui vaut le ticket d'entrée, ne serait-ce que pour ses séquences d'action hautement épiques, son méchant mémorable et l'alchimie de ses personnages principaux. Au choix, donne la pêche ou un énorme mal de tête, mais on passe un sacré quart d'heure en compagnie de nos héros en armures et collants. Ca frole de justesse l'indigestion de spectaculaire, mais avec une bonne dose d'humour et de second degré, la pilule passe déjà mieux. Pas besoin de vous le conseiller, vous irez les voir de toutes façons!

Note: 14,3/20